ah, ça c’est Machin – Le Très Véritable Groupe Machin …

AH, ÇA C’EST MACHIN !

(trad & texte A.Carriqui / musique JP.Robert)

Y’en a des p’tites brunes,
Y’en a des p’tites blondes,
Y’en a qui sont si noires
Que même le diable peut pas les voir.

Elles font des promesses,
Elles font des accroires,
Elles nous font les aimer
Et après ça nous tourne le dos.

Quand on a commencé, nous au début du groupe,
On voyait pas très bien comment gagner not’ soupe.
On était quatre keums du genre masculin
Et c’est surtout le sport qu’on avait en commun.

Notre première idée, la première de toutes
Fut de constituer une équipe de foot.
On aurait partagé moitié fifty cinquante
Les sponsors et les pubs et les meufs et les rentes.

Mais y paraît que quatre, on n’était pas assez,
Alors, pour nous, le foot ce ne fut pas le pied.

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, voi-voi, voi-voi…
Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !

Et c’est, tout dépités, qu’on a choisi la zique
Laquelle on savait pas, la moderne ou l’antique.
Nous on voulait du rock avec plein de « oh yeahs »,
Ou alors des chansons, comme à la télé,

Mais c’était que l’ancien qu’avait le vent en poupe,
Y’avait que le folklore qui nourrissait son groupe.
Le tempo a passé, les vieux sont devenus jeunes
Ça doit être le Viagra qui les a rendus trop fun.

Et ça nous fait marrer, on rigole, on s’amuse,
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !
Ah, ça c’est MACHIN !
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

© trad & texte A.Carriqui - musique JP.Robert

ah, ça c’est Machin – Le Très Véritable Groupe Machin …

AH, ÇA C’EST MACHIN !

(trad & texte A.Carriqui / musique JP.Robert)

Y’en a des p’tites brunes,
Y’en a des p’tites blondes,
Y’en a qui sont si noires
Que même le diable peut pas les voir.

Elles font des promesses,
Elles font des accroires,
Elles nous font les aimer
Et après ça nous tourne le dos.

Quand on a commencé, nous au début du groupe,
On voyait pas très bien comment gagner not’ soupe.
On était quatre keums du genre masculin
Et c’est surtout le sport qu’on avait en commun.

Notre première idée, la première de toutes
Fut de constituer une équipe de foot.
On aurait partagé moitié fifty cinquante
Les sponsors et les pubs et les meufs et les rentes.

Mais y paraît que quatre, on n’était pas assez,
Alors, pour nous, le foot ce ne fut pas le pied.

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, voi-voi, voi-voi…
Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !

Et c’est, tout dépités, qu’on a choisi la zique
Laquelle on savait pas, la moderne ou l’antique.
Nous on voulait du rock avec plein de « oh yeahs »,
Ou alors des chansons, comme à la télé,

Mais c’était que l’ancien qu’avait le vent en poupe,
Y’avait que le folklore qui nourrissait son groupe.
Le tempo a passé, les vieux sont devenus jeunes
Ça doit être le Viagra qui les a rendus trop fun.

Et ça nous fait marrer, on rigole, on s’amuse,
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !
Ah, ça c’est MACHIN !
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

© trad & texte A.Carriqui - musique JP.Robert

Pour quelques centimètres de plus (extrait) Jean-Pierre ROBERT Porrentruy 06/03/2015

POUR QUELQUES CENTIMÈTRES DE PLUS (chanson du Très Véritable Groupe Machin interprétée par Jean-Pierre ROBERT)
(paroles Angel CARRIQUI – musique Jean-Pierre ROBERT)


Vieille histoire de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf sauf que, dans le cas qui nous préoccupe, le bœuf est une andouille et la grenouille, un chaud lapin. 

 

Ma mie, nous étions deux et nous nous aimions tant
Que notre seul amour me semblait important.
Devinez ma surprise à lire en votre lettre
Que vous m’abandonniez pour quelques centimètres.

Ma Julie est partie avec le voisin d’en bas
Qu’en aurait soi-disant un’ bien plus grosse que moi.
Ça reste à voir, moi ça m’étonne
Ou alors y s’pique aux hormones.

Ma mie, sur ce détail, notre amour s’écroula.
Je pense quant à moi que dans ces questions-là,
On ne peut jamais faire d’estimations sérieuses,
Il est des perspectives qui sont souvent trompeuses.

Ma Julie est partie avec le voisin d’en bas
Qu’en aurait soi-disant un’ bien plus grosse que moi.
Peut-être que depuis son plus jeune âge
Y tire dessus comme un sauvage.

Ma mie, tout est fini, à jamais, adieu donc !
N’oubliez pourtant pas ce célèbre dicton :
C’est d’après le travail qu’on voit le spécialiste
Et pas à la grosseur du pinceau l’artiste.

Ma Julie est partie avec le voisin d’en bas,
Je me console un peu, pensant par devers moi
Que même si le volume parfois vous émoustille,
Mieux vaut une p’tite nerveuse qu’une grosse qui roupille.

jpr-2015

ma douce amie Margot …

Ma douce amie Margot
Margot, ma douce amie S’est endormie, Regardez comme elle dort. Le soir tombe des nues Et la voit nue Sous ses longs cheveux d’or. Si elle est costaud, C’est parce qu’elle fait du sport. Si j’en avais le temps, Je dirais tant Des charmes de son corps. Elle a de bas en haut, Tout ce qu’il faut Et davantage encore Si elle est costaud, C’est parce qu’elle fait du sport..
Le Très Véritable Groupe Machin
EN COMPILE : 10€cd machin en compile vignpaypal-ou-cb
Le Très Véritable Groupe Machin
EN CONCERT : 10€cd machin en concert vignpaypal-ou-cb
Jean-Pierre ROBERT
jeanpierrerobert point net : 10€cd jeanpierrerobert point net vign
paypal-ou-cb
Jean-Pierre ROBERT
la mayonnaise qui avait mal tourné
cd jeanpierrerobert mayo
CD 2 titres en CADEAU pour 2 achetés

mon « aventure » TRI YANN …

…sur une idée de Tony Carbonare, j’ai tenté, à une époque, d’écrire des chansons dans le but de les placer auprès du groupe bretonnant TRI YANN

…une idée complètement farfelue d’ailleurs, proposer de l’humour ou de la satire dans leur répertoire habituel, que suis-je allé faire dans cette galère ?

…mais bon, j’y suis allé…

…j’ai travaillé là-dessus un certain temps, chez moi, à la cambrousse…

…chaque fois que j’écrivais un truc trop sérieux, je m’ennuyais ferme (à la campagne, y’en a d’ailleurs beaucoup) et chaque fois que glissais mes bêtises habituelles dans les textes, Tony me disait :

   – non, ça leur plaira pas !

…ce qui m’a fait le plus rire dans cette tentative avortée c’est, qu’après avoir travaillé d’arrache-pied (c’étaient des octosyllabes) pendant au moins trois semaines, j’ai fait le rapprochement entre ceux pour qui j’essayais d’écrire et ce que j’avais devant les yeux tous les jours…

…pendant que j’essayais de trouver des idées de morceaux pour Tri Yann, voilà ce que je voyais toute la journée depuis ma fenêtre :

j’aime la nature et les fleu-fleurs des champs …

Ma cabane à la cambrousse
J’aime la nature Et les fleu-fleurs des champs, Mon cœur est tout ému Et, Dieu que c’est touchant.
Je vais m’étendre, Sur l’herbe tendre En écoutant d’un œil distrait L’odeur si forte des forêts, La la la…
Le Très Véritable Groupe Machin
EN COMPILE : 10€cd machin en compile vignpaypal-ou-cb

ah, ça c’est Machin – Le Très Véritable Groupe Machin …

AH, ÇA C’EST MACHIN !

(trad & texte A.Carriqui / musique JP.Robert)

Y’en a des p’tites brunes,
Y’en a des p’tites blondes,
Y’en a qui sont si noires
Que même le diable peut pas les voir.

Elles font des promesses,
Elles font des accroires,
Elles nous font les aimer
Et après ça nous tourne le dos.

Quand on a commencé, nous au début du groupe,
On voyait pas très bien comment gagner not’ soupe.
On était quatre keums du genre masculin
Et c’est surtout le sport qu’on avait en commun.

Notre première idée, la première de toutes
Fut de constituer une équipe de foot.
On aurait partagé moitié fifty cinquante
Les sponsors et les pubs et les meufs et les rentes.

Mais y paraît que quatre, on n’était pas assez,
Alors, pour nous, le foot ce ne fut pas le pied.

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, voi-voi, voi-voi…
Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !

Et c’est, tout dépités, qu’on a choisi la zique
Laquelle on savait pas, la moderne ou l’antique.
Nous on voulait du rock avec plein de « oh yeahs »,
Ou alors des chansons, comme à la télé,

Mais c’était que l’ancien qu’avait le vent en poupe,
Y’avait que le folklore qui nourrissait son groupe.
Le tempo a passé, les vieux sont devenus jeunes
Ça doit être le Viagra qui les a rendus trop fun.

Et ça nous fait marrer, on rigole, on s’amuse,
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

Ah, ça c’est MACHIN !
Et voi-voi, et voi-voilà !
Ah, ça c’est MACHIN !
Nous on joue du Machin mais on a des excuses…

© trad & texte A.Carriqui - musique JP.Robert

Le Très Véritable Groupe Machin
EN COMPILE : 10€cd machin en compile vignpaypal-ou-cb
Le Très Véritable Groupe Machin
EN CONCERT : 10€cd machin en concert vignpaypal-ou-cb
Jean-Pierre ROBERT
jeanpierrerobert point net : 10€cd jeanpierrerobert point net vign
paypal-ou-cb
Jean-Pierre ROBERT
la mayonnaise qui avait mal tourné
cd jeanpierrerobert mayo
CD 2 titres en CADEAU pour 2 CDs achetés