…dépenser peu mais des pensées bien : 16,50€ port compris mais jeux de mots pas toujours…

Angel Carriqui ne manie pas seulement la guitare avec talent. Quand il joue de la langue française, il a l’art de nous proposer avec le plus apparent sérieux des formules à double sens, des jeux de mots hilarants, des rapprochements incongrus, des calembours ingénieux. Jean DEFRASNE

fuites de cerveau

12€ + 4,50 fdp

Paypal ou CB

Virement Bancaire

Chèque

…fuites de Saint Valentin …

…j’ai vraiment eu une idée géniale, je vais changer le titre de mon livre pour la Saint Valentin, pour que les amoureux des vannes débiles puissent l’offrir à leur bien-aimée sans qu’elle y trouve à redire et vice versa…

fuites de cerveau

12€

Paypal ou CB

Virement Bancaire

Chèque

mon livre, ma guitare et moi sur France Bleu Besançon, le retour …

Angel Carriqui dans l’émission de Thierry Eme « Fâchés avec personne » dimanche 27.12.2015 sur France Bleu Besançon avec le livre « Fuites de cerveau »

mon livre, ma guitare et moi sur France Bleu Besançon …

Angel Carriqui invité de l’émission de Thierry Eme « Fâchés avec personne » dimanche 19.07.2015 sur France Bleu Besançon pour le livre « Fuites de cerveau »

…dépenser peu mais des pensées bien : 16,50€ port compris…

Angel Carriqui ne manie pas seulement la guitare avec talent. Quand il joue de la langue française, il a l’art de nous proposer avec le plus apparent sérieux des formules à double sens, des jeux de mots hilarants, des rapprochements incongrus, des calembours ingénieux. Jean DEFRASNE

fuites de cerveau

12€ + 4,50 fdp

Paypal ou CB

Virement Bancaire

Chèque

le problème avec les jeux de mots …

…le problème avec les jeux de mots, c’est que, parfois, ils se font tout seuls…

…je jouais il y a quelque temps sur scène l’incontournable chanson de Brassens « Les copains d’abord » dont l’intrigue, comme chacun sait, se déroule à bord d’un bateau avec des :

FLUCTUAT NEC MERGITUR qui ne sont pas de la littérature…

…donc, j’accompagnais cette chanson de tout mon cœur avec ma guitare et mon harmonica, quand j’entendis pour la trois-cent millième fois les deux célèbres vers que je connais comme la poche de ma première chemise et sur lesquels, par le plus grand des hasards, je n’avais jamais commis aucune blague :

  – Au moindre coup de Trafalgar, c’est l’amitié qui prenait l’ quart

…et voilà que, tout à coup, sans avoir rien vu venir, je me mets à rêver d’une amitié plutôt cool, attendant le bus avec les collègues pour aller bosser à l’autre bout du bateau…

…je me suis réveillé un couplet plus loin sans aucun souvenir de ce que j’avais bien (ou mal) pu jouer pendant ce temps-là…