Obscur aventurier de l’amour – Angel CARRIQUI

Obscur aventurier de l’amour – paroles & musique Angel CARRIQUI

 

Quand elle descendait la poubelle,
Comme il sentait son cœur cogner,
C’est pourtant vrai qu’elle était belle
Avec ses deux petites poignées.

Par la barbichette – Angel CARRIQUI

Par la barbichette – paroles & musique Angel CARRIQUI

Du plus loin que je me souvienne,
Dans le fatras des jours anciens,
Toujours les mêmes regrets reviennent
Tu étais mienne et j’étais tien
J’étais tien. (par la barbichette)

du coup, les grands classiques enfin compréhensibles, en fait (3) …

Le pont Mirabeau ( Guillaume Apollinaire et moi )

– version réactualisée –

Sous le pont Mirabeau, à la base,
Coule la Seine
Et nos amours, en termes de vécu,
Faut-il qu’il m’en souvienne ?
La joie venait toujours, au niveau du ressenti,
Après la peine
 
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont et, y’a pas photo,
Je demeure.
 
Passent les jours et, c’est ballot,
Passent les semaines
Ni temps passé, non mais j’hallucine,
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau, point barre,
Coule la Seine
 
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont et, y’a pas photo,
Je demeure.

 

 

le problème avec les jeux de mots …

…le problème avec les jeux de mots, c’est que, parfois, ils se font tout seuls…

…je jouais il y a quelque temps sur scène l’incontournable chanson de Brassens « Les copains d’abord » dont l’intrigue, comme chacun sait, se déroule à bord d’un bateau avec des :

FLUCTUAT NEC MERGITUR qui ne sont pas de la littérature…

…donc, j’accompagnais cette chanson de tout mon cœur avec ma guitare et mon harmonica, quand j’entendis pour la trois-cent millième fois les deux célèbres vers que je connais comme la poche de ma première chemise et sur lesquels, par le plus grand des hasards, je n’avais jamais commis aucune blague :

  – Au moindre coup de Trafalgar, c’est l’amitié qui prenait l’ quart

…et voilà que, tout à coup, sans avoir rien vu venir, je me mets à rêver d’une amitié plutôt cool, attendant le bus avec les collègues pour aller bosser à l’autre bout du bateau…

…je me suis réveillé un couplet plus loin sans aucun souvenir de ce que j’avais bien (ou mal) pu jouer pendant ce temps-là…

ton âme endormie …

…quand ton âme endormie dans les secrets méandres des nimbes de la nuit emporte les secrets enfouis
de tes songes par delà la tiédeur assoupie du temps qui se rallonge tu te dis brusquement :
et merde, y faut encore que j’aille bosser aujourd’hui…