les causettes de l’archiduchesse (13)

…le milieu social influe énormément sur notre façon de comprendre ce que nos contemporains nous expriment…

…par exemple, si la comtesse Duchmol (ou la duchesse Comtmol, comme on veut) nous affirme :

     – je suis tatouée !

…on s’empresse de supposer qu’elle a voulu orner un coin de sa personne de quelques mots indélébiles d’un Rimbaud enfiévré ou d’une discrète esquisse à la Rudolf Stingel...

…si, par contre, c’est moi qui m’exclame avec fougue :

     – je suis tatoué !

…tout le monde supposera, sous prétexte de ma récente ruralité, que je me suis donné corps et âme à l’amour de ma vie…

…et pourtant, tous les deux, on voulait dire exactement le contraire…

 

tattoos compris …

…apprenons à lire sur les lèvres et même pire…
c’est toi qui as offert ces boîtes de feutres indélébiles aux petits-enfants pour Noël ?