fuites de cerveau, mon amour…

…j’ai eu une idée marketing de derrière les fagots pour pouvoir pédaler sans vergogne dans la grande foire commerciale de la Saint Valentin, j’ai ajouté discrètement quelques mots bien choisis au titre de mes bouquins et hop, le monde du batifolage mourra d’envie d’offrir mes pensées à la dame des siennes, comme de vulgaires pots de sucre à l’huile de palme…
fuites de cerveau mon amour
12€Paypal ou CBme contacter par mail 15×21 cm 220 pages ISBN : 979-1-0944-7500-3

les causettes de l’archiduchesse (11)

…le milieu social influe énormément sur notre façon de comprendre ce que nos contemporains nous expriment…

…par exemple, si la comtesse Duchmol (ou la duchesse Comtmol, comme on veut) nous affirme :

     – j’ai repris mon ex-bras droit !

…on s’empresse de supposer que, après différents déboires avec le petit personnel, elle a préférer réembaucher son principal collaborateur qu’elle n’aurait jamais dû licencier…

…si, par contre, c’est moi qui place nonchalamment dans la conversation :

     – j’ai repris mon ex-bras droit !

…tout le monde supposera en silence que, probablement pour différents problèmes techniques, je suis allé ressortir ma vielle prothèse du placard…

…et pourtant, tous les deux, on voulait dire exactement le contraire…

…dépenser peu mais des pensées bien : 16,50€ port compris mais jeux de mots pas toujours…

Angel Carriqui ne manie pas seulement la guitare avec talent. Quand il joue de la langue française, il a l’art de nous proposer avec le plus apparent sérieux des formules à double sens, des jeux de mots hilarants, des rapprochements incongrus, des calembours ingénieux. Jean DEFRASNE

12,00€

Paypal ou CBme contacter par mail

les causettes de l’archiduchesse (10) #PanamaPapers…

…le milieu social influe énormément sur notre façon de comprendre ce que nos contemporains nous expriment…

…par exemple, si la comtesse Duchmol (ou la duchesse Comtmol, comme on veut) nous affirme :

     – c’est à cause de tout cet argent que je me suis fait virer !

…on s’empresse de supposer que, suite aux révélations des #Panama Papers, elle a eu quelques démêlés avec les services fiscaux pour quelques malencontreux virements obtenus par l’intermédiaire de ses différentes sociétés offshore…

…si, par contre, c’est moi qui m’aventure à confesser :

     – c’est à cause de tout cet argent que je me suis fait virer !

…tout le monde croira allégrement que j’ai piqué dans la caisse et que l’on m’a licencié sans indemnités…

…et pourtant, tous les deux, on voulait dire exactement le contraire…