A.C.R.O.S.T.I.C.H.E. …

… A.C.R.O.S.T.I.C.H.E. …
…. Certains soirs, je repense à nos amours anciennes, On ne reverra plus ma main dedans la sienne. N’ayant su résister à quelques vents contraires, Notre idylle n’a connu qu’un bref itinéraire, Alors elle est partie avec ce blond filasse Sans même un seul regard qui me réconfortasse, Séchant un peu mes larmes, retenant mes soupirs, Et ne me laissant plus qu’un seul mot à lui dire.

Une réponse à “A.C.R.O.S.T.I.C.H.E. …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s