Ma mie – Le Très Véritable Groupe Machin

MA MIE (paroles Angel CARRIQUI – musique Tony CARBONARE)

Ah que j’aimais ma mie,
Messire elle était belle,
Les roses endormies
Ne le sont pas tant qu’elles,
Ne le sont pas tant qu’elles.

Ah que j’aimais ma mie,
Messire elle était douce,
Car on y avait mis
Le velours de la mousse,
Le velours de la mousse.

Ah que j’aimais ma mie,
Messire elle était tendre,
Et je m’y suis soumis
Sans avoir su attendre,
Sans avoir su attendre.

Messire, elle est partie,
Mangée par un glouton,
Ah que j’aimais ma mie,
Disait un vieux croûton,
Disait un vieux croûton.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.