…il est loin, ton chemin, papa…

…samedi dernier, à la fin d’un concert, pendant que je tentais de vendre quelques miens livres par amour de la littérature…

…un brave monsieur se saisit de « fuites de cerveau » (le premier tome) et moi, j’essaie de l’aguicher en lui disant que le bouquin contenait plein de rigolades amusantes comme, par exemple :

– si vous suivez toujours le droit chemin, personne ne pourra jamais vous attendre au tournant…

– (silence)

– ben si…

– moi j’ai toujours suivi le droit chemin, alors je ne vois pas…

 – non mais, le droit chemin, hop, le tournant, ha ha, on rigole, youp-là boum…

– ben moi j’ai toujours été comme ça…

…il faudra bien un jour que je me fasse une raison, quand ça peut pas, ça peut pas…

 

 

Cette entrée a été publiée dans rien. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s